«

»

CATEGORIE MULTIMEDIA DE LA MEDITERRANEE 2015

Retrouvez ici les webdocumentaires sélectionnés pour l’édition 2015.

4 STELLE HOTEL

www.4stellehotel.it

4stelle-hotel« 4Stelle Hotel » est un web-documentaire sur la vie dans un hôtel occupé, l’histoire d’une communauté auto-organisée qui se bat pour un avenir meilleur. Un immeuble multiethnique à la périphérie de Rome est habité par plus de 200 familles en provenance de 20 nations différentes. Elles ont créé une expérience sociale unique : elles essaient de vivre ensemble dans leurs diversités culturelles et linguistiques. Pour eux, avoir une maison est non seulement une nécessité, un refuge, mais un droit à réclamer et défendre.

Paolo PALERMO est né à Catane en 1985. Il a étudié à Rome à l’Ecole de cinéma documentaire Cesare Zavattini. Aujourd’hui il travaille comme réalisateur indépendant. Depuis 2012 il collabore avec l’Archive Audiovisuel du Mouvement Ouvrier et Démocratique à la réalisation de documentaires sur des thématiques sociales. Il travaille également comme chef opérateur sur des productions télévisuelles et cinématographiques.
Valerio MUSCELLA est né à Rome en 1985. Il est photographe et diplômé en psychologie.
Il a à son actif deux expériences dans le monde de la coopération internationale : une en Bolivie, et une en Albanie. Il collabore avec l’Archive Audiovisuel du Mouvement Ouvrier et Démocratique. Il travaille actuellement dans un centre d’accueil pour demandeurs d’asile et réfugiés politiques.

 

 

NOS ANCETRES SARRASINS

http://nos-ancetres-sarrasins.francetv.fr/

non-ancetres-sarasinsCe webdocumentaire construit un parcours original autour des traces matérielles ou immatérielles laissées en France par la civilisation arabo-islamique.
Si l’on s’en tient aux manuels scolaires, « Charles Martel arrête les Arabes à Poitiers en 732 », et toute présence arabo-islamique sur le territoire français semble disparaître …  jusqu’à l’arrivée au XXe siècle des travailleurs immigrés du Maghreb !
Or des découvertes archéologiques récentes attestent de la présence arabo-musulmane sur le territoire dès le VIIIe siècle ! Ce passé sarrasin n’a pourtant pas pénétré le récit national français, beaucoup plus prolixe sur les Gaulois ou les Romains, les Francs et les Normands.
Mais ce patrimoine existe ! Un parcours dans l’astrolabe vous fera découvrir des vestiges archéologiques, des faits historiques ou encore des légendes… Tout un héritage arabo-islamique inédit ou peu connu, et auquel, tout compte fait, la France d’aujourd’hui doit beaucoup plus qu’on ne le pense !
« Nos ancêtres sarrasins » vous invite à faire votre propre enquête sur cet héritage.

Robert GENOUD débute sa carrière professionnelle comme chef opérateur de documentaires et reportages. Il est passé à la réalisation en 1989 pour le magazine culturel Dynamo (la Sept/FR3). Très engagé dans la cause africaine, il réalisera plusieurs documentaires et films qui relatent entre autres le génocide rwandais et la guerre au Congo.
Naji EL MIR est graphiste, typographe et animateur. Diplômé d’un BST en graphic design à l’Université libano-américaine, il détient également un baccalauréat en arts appliqués et un Master en design multimédia interactif de l’Université de la Sorbonne. Après huit années d’expérience professionnelle au sein de différentes agences de graphisme, il a lancé en 2013 son studio de design basé à Paris où il met en œuvre ses diverses compétences créatives dans l’industrie de la communication visuelle.

 

 

palestiniennesPALESTINIENNES, MERES PATRIE

www.cuej.info/mini-sites/l_obstination-et-l_esperance/

« Palestiniennes, mères patrie » est un web-documentaire qui présente les femmes palestiniennes en quatre générations :
– génération Facebook, incarnée par la jeunesse omniprésente dans les territoires palestiniens, qui rêve d’étranger et se crée une vie virtuelle en attendant que s’accomplissent les promesses de la vie ;
– génération Intifada, celle des femmes qui ont souvent fait des études mais peinent à trouver du travail ;
– génération Arafat, des femmes qui ont embrassé la cause de leur peuple au prix du sacrifice des leurs ;
– génération nakba, la plus ancienne, celle des femmes exilées en 1948, la clef de la maison familiale pour toujours dans la poche. Ces quatre générations sont racontées en portraits, témoignages, infographies et récits.

Centre universitaire d’enseignement du journalisme (CUEJ) – Université de Strasbourg
« Palestiniennes, mères patrie » a été réalisé par 27 étudiants du Centre universitaire d’enseignement du journalisme (CUEJ) – Université de Strasbourg, sous la responsabilité pédagogique de leurs enseignants pendant la délocalisation annuelle du fin de cursus du master journalisme qui a eu lieu en mai 2012 en Cisjordanie.
Pendant un mois, les étudiants sont en immersion complète dans un pays dont ils ne connaissent ni la culture ni la langue. En collaboration avec des étudiants des universités du pays d’accueil, ils ont une obligation de résultat : produire sur place des réalisations journalistiques qui sont présentées à nos partenaires avant le retour en France.
Le web-documentaire « Palestiniennes, mères patrie », est l’une de ces productions.

 

 

SYRIE, JOURNAUX INTIMES DE LA REVOLUTION

http://syria.arte.tv/

journaux-intimesA Alep, Majid filme une brigade de l’armée libre,
A Damas, Amer témoigne du siège de Daraya, banlieue stratégique,
En Turquie, Oussama incarne l’activisme politique des jeunes révolutionnaires,
Réfugiée au Liban, Joudi raconte les prisons d’Assad.
De jour comme de nuit, ils filment leurs vies bouleversées et nous parlent.
L’exaltation des débuts, l’espoir, les destructions, la mort, l’indifférence du monde.
La folie meurtrière du régime d’un côté, les radicaux fanatiques de l’autre.
Aucun d’entre eux n’aurait pu imaginer l’horreur à laquelle ils sont aujourd’hui confrontés.
Depuis deux ans, ce web-documentaire les suit pas à pas dans leur combat pour la démocratie.

Caroline DONATI est journaliste, auteur et consultante, spécialiste du Moyen-‐Orient.
Correspondante permanente à Beyrouth entre 1994-2000, elle est l’auteur de « L’Exception syrienne : entre modernisation et résistance » (La Découverte, Paris, 2009).
Elle a longuement collaboré au site d’information en ligne, Mediapart, pour couvrir la question syrienne (2011-1013). En collaboration avec la réalisatrice Carine Lefebvre-Quennell (et des journalistes citoyens syriens), elle lance, en 2012, le web-documentaire « Syrie, journaux intimes de la révolution » (DKB Productions). Diffusé sur Arte et Mediapart depuis 2014 et alimenté en continu depuis, ce travail a été récompensé par de nombreux prix et dispose du soutien de Canal France International et de l’Union européenne. Elle développe en parallèle avec Oussama Chourbaji un réseau de journalistes citoyens syriens New Syrian Voices.
Suite à des études de théâtre, Carine Lefebvre-Quennell travaille sur des films de fiction en tant qu’assistante à la réalisation. En 1998, après un stage aux Ateliers Varan, elle commence la réalisation de films documentaires, tout en coachant des acteurs. Son premier documentaire (26′), « Alzheimer mon amour » est diffusé en 1999 dans « Envoyé Spécial ». A partir de 2001, sa longue collaboration avec Point du Jour donnera  naissance à 5 films 52′, tous diffusés sur France Télévisions ainsi que des web-tvs. Récemment, elle a animé un atelier écriture et cinéma à la Maison d’Arrêt des Hommes de Fleury Mérogis. Depuis fin 2012, elle travaille avec la journaliste Caroline Donati, et en collaboration avec des journalistes citoyens syriens, pour le web-documentaire « Syrie, journaux intimes de la révolution » (DKB productions), lauréat de nombreux prix, diffusé sur les sites d’Arte et de Mediapart.