STRANGE FISH

53 minutes, 2018
Réalisation : Giulia BERTOLUZZI (Italie)
Production : Small Boss (Italie)

« Strange Fish » évoque la chanson « Strange Fruit » de Billie Holiday où, dans l’indifférence générale, la violence contre les Noirs est normalisée au point que « des corps noirs pendent des arbres » comme des fruits bizarres. Au sud de la Méditerranée, le sentiment est le même. Dans la ville tunisienne de Zarzis, sur la frontière libyenne, les pêcheurs partent chaque jour avec l’angoisse de trouver en mer un poisson étrange, le corps flottant d’un migrant mort. Mais « Strange Fish » ne s’arrête pas à ce drame et à l’indifférence qui l’entoure, il veut plutôt raconter la réaction profonde et humaine des héros anonymes de Zarzis. Depuis 15 ans, ces hommes de la mer ont aidé et sauvé des milliers de personnes. « Et si on les retrouve morts, on les
aide aussi, on les enterre », dit Chamseddine Marzoug.

Giulia BERTOLUZZI est journaliste et co-fondatrice de Nawart Press, plateforme de journalistes indépendants. En 2017, elle remporte le Media Migration Award pour le projet « Strange Fish ». En 2016/2017, elle co-écrit et co-réalise « Far Right: a new frightening normal”, un documentaire sur la montée des mouvements d’extrême droite en Europe, diffusé par Al Jazeera. En 2016, elle est nommée au Doc/IT Women Award au Festival de Venise pour « A Kurdish Women’s Dream ». En 2015, Rai Storia diffuse le projet itinérant « Railway Diaries: A Women’s World », un long reportage sur la Route de la Soie qui donne la voix aux femmes, exceptionnelles protagonistes de leur temps. En 2014, elle est lauréate du prix Morrione Ilaria Alpi avec son premier documentaire « A Submerged Story », une enquête sur le trafic d’objets archéologiques dans l’Égypte post-révolutionnaire.