«

»

UN JOUR À ALEP

24 minutes, 2017
Réalisation : Ali Al-Ibrahim (Syrie)
Production : Feras FAYYAD, Aleppo Media Centre (Syrie)

jouralep-site

Asphyxié par le siège inhumain et sans issue qu’impose le régime syrien, et après cinq mois ininterrompus de bombardements insensés, un groupe d’enfants vivant à Alep commence à peindre les murs de la ville.
Un geste de protestation et de résistance infime, pour oser rêver au retour de la vie dans une ville humiliée par les tirs et les bombes, au vu et au su des puissances internationales n’ayant rien tenté pour sauver des vies.
De part et d’autre de la ville, des couleurs apparaissent. De petites lueurs d’espoir germent dans la tête des milliers de personnes restées prisonnières, étouffant entre les ruines et les décombres.
Alors que les forces russes coupent l’approvisionnement en vivres et en médicaments, plus de 280 000 civils errent sans maison ni abri, à la recherche de raisons de continuer et de nouvelles sources d’espoir. Ce qui s’est passé à Alep ne sera jamais oublié.

 


Ali Al-Ibrahim est un journaliste syrien.
Il a obtenu un diplôme en médias et communication à l’Université de Damas.
Il a travaillé comme correspondant pour plusieurs quotidiens syriens et comme reporter pour des quotidiens du monde arabe tels que Al-Hayat, Al-Mouden, Aaraby Aljadeed et Elaph. Il a réalisé des reportages pour les chaînes Al-Araby TV et ARIJ (Arab Reporters for Investigative Journalism Network).
Il a travaillé comme reporter pour Sky News Arabia en Syrie où il a réalisé des reportages sur la guerre en cours.