there_is_still_someone_in_the_woods

THERE IS STILL SOMEONE IN THE WOODS

52 minutes, 2020
Réalisation : Erol ILERI LLORDELLA (Espagne)
Production : Cultura i Conflicte (Espagne), Bonobo Films (Espagne)
Avec la collaboration de TV3 Televisió de Catalunya (Espagne)

Lejla Damon est une jeune femme de 25 ans pleine de vie. Elle a grandi dans une famille de la classe moyenne à Londres. Ses parents, journalistes, ont couvert la guerre de Bosnie pour Sky News. En décembre 1992, alors qu’ils tournaient dans un hôpital de Sarajevo bombardé, ils ont vu une femme tentant de noyer son nouveau-né. Issu d’un viol, l’enfant était considéré comme la semence de l’ennemi. Pendant la guerre des Balkans, entre 25.000 et 50.000 femmes ont été victimes de violences sexuelles. Il n’existe pas de chiffre officiel car de nombreuses victimes n’ont pas survécu ou vivent (encore) sous le silence. Lejla, Alen, Ajna sont des enfants nés des suites d’un viol de guerre. 25 ans plus tard, ils rejoignent les survivantes dans leur lutte pour briser le silence et vaincre la stigmatisation. La guerre a-t-elle pris fin pour eux tous ?

Erol ILERI LLORDELLA est diplômé en production musicale de l’Ecole d’ingénierie audio d’Amsterdam. Il est technicien supérieur en réalisation audiovisuelle et spectacles, et a été responsable du contenu audiovisuel pour l’ONG Agermanament. Il combine le travail de producteur audiovisuel et de producteur de musique dans la coopérative Bonobo Films, où il réalise depuis cinq ans des contenus audiovisuels dans le domaine de la publicité, du théâtre, du reportage social et du documentaire.

Revenir à la catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *