NAR

52 minutes, 2019
Réalisation : Meriem ACHOUR-BOUAKKAZ (Algérie)
Production : Afkar Films (Canada)

“Nar” explore une forme de violence extrême en Algérie, celle de l’immolation par le feu, un acte que le film tente de déchiffrer à travers le témoignage de survivants et de familles endeuillées par la perte d’un frère ou d’un fils qui a choisi le feu pour crier son désespoir. Les jeunes se réfugient dans les cafés pour tuer le temps, et dans les stades pour crier leur rage de vivre, avec un fort sentiment d’enfermement, tous cultivent le même rêve : « la harga », quitter le pays clandestinement. Ce qui semble être leur seul espoir est en réalité une autre forme de suicide.

Diplômée en médecine vétérinaire, Meriem ACHOUR-BOUAKKAZ est une cinéaste algérienne établie à Montréal depuis 2011. Elle a suivi une formation en réalisation de documentaires à l’INIS Institut National de l’Image et du Son de Montréal. Elle a à son actif deux films : “Harguine harguine” (2008) sur les jeunes qui veulent partir à tout prix au péril de leur vie, et elle a co-réalisé “Nous dehors” qui explore le vécu des femmes et leurs conditions à travers ce qu’elles vivent dans l’espace public

>> PREMIÈRE ŒUVRE